COLD FOREST, VAN TRIP HIVERNAL EN FORÊT-NOIRE

Par ce froid, le sport outdoor on y va mollo. L’indoor, c’est bien aussi. Et le très tendance "nesting" d'en rajouter (comprenez : rester glander chez soi le week-end). Parlez pour vous. Avec Christelle, Rémi et Amélie, on voulait se perdre dans la nature sans avoir froid. L’option voiture surchauffée a fait son chemin. Rémi a souligné que la Forêt-Noire « c’est le théâtre des contes des Frères Grimm ». Soit. Partons délivrer Hansel et Gretel.

Strasbourg, récupération de notre combi loué sur Drivy.com. Robuste. Spacieux. Il nous faut bien ça pour dormir dedans. Direction la route panoramique B500 à Baden-Baden. Sapins de tous côtés, cerné par une horde de sombres colosses. Super-Combi n'a pas froid aux yeux, même en pleine tempête de neige. Forêt-Noire, Enfer Blanc. Pause contemplation devant les plus hautes chutes d’Allemagne à Triberg. C’est étonnamment "peace" une cascade gelée. Carte IGN sur les genoux, on choisit les routes les plus petites et sinueuses pour se perdre dans la brume. « Pour info, le Petit Poucet, c’est Perrault ». Après-midi luge et gros gâteaux.

Samedi soir à Freiburg. Tournée des brasseries locales, un Bretzel aux graines de courge à la main. Pour le dîner : pâtes (Spätzles) à la choucroute. C'est vrai que la choucroute toute seule, ça aurait fait un peu léger. On regagne la forêt pour la nuit. Duvets, lampes frontales, installation express. Les températures négatives ça hâte énormément. « Amélie, tu voulais le dentifrice pour aller te laver les dents ? » - « Trop froid ! ». Pas très Belle au bois dormant tout ça. 

 
Cold Forest, en route avec drivy
trait-17.png
Carto_FôretNoire-02.png
eba35b7f-f42a-4a7e-a68b-e586683bc7f1.png

> L'itinéraire :
- Presque 400km sur le week-end entre les sapins blancs (voir le tracé GPS)
- On prend de la hauteur sur la route panoramique B500, entre Baden-Baden et Freudenstadt. Prévoir quelques stops photo.

> Les 4 autres trucs à faire dans le week-end à part rouler :
- S'extasier devant les plus grandes cascades d'Allemagne à Triberg (160m)
- Se mettre au sport local : la luge. Un peu partout, à la moindre pente. (en location dans tous les villages)
- Faire le tour des brasseries locales à Fribourg (notre préférée : Martin's Brau)
- Se perdre dans les sapins. Un petit sentier sur la gauche ? On arrête la voiture et on part marcher.

trait-16.png
en route pour la fôret-noire avec Drivy
en route pour la fôret-noire avec Drivy
en route pour la fôret-noire avec Drivy
en route pour la fôret-noire avec Drivy
en route pour la fôret-noire avec Drivy
en route pour la fôret-noire avec Drivy
en route pour la fôret-noire avec Drivy
en route pour la fôret-noire avec Drivy
en route avec Drivy
en route pour la fôret-noire avec Drivy
en route pour la fôret-noire avec Drivy
trait-16.png
 

LE CONSEIL D’AMI :
Explorer, ça veut surtout dire bosser sa carte IGN. 

Le secret d'un bon road trip c'est de passer juste 1h sur la carte IGN ou Michelin à relever les points de vue indiqués, les petites routes blanches tortueuses, les tracés en pointillés à arpenter. C'est à ce prix que l'on "explore" un coin, que l'on découvre des endroits inattendus. Et surtout-surtout, que l'on fuit les endroits trop touristiques. 

 

 
Road tripAmélie DeloffreTop