LA ROUTE MULTI-KIFFES

On avait planifié de traverser le parc des volcans d’Auvergne à vélo des mois en avance. 10 participants, rien que ça. Rectification. 3 arrivé à J-2. Un grand classique. Le citadin est volatil ou, de son propre aveu, surbookéN’en faites-pas trop s’il vous plait. On est donc parti avec Amélie, Mayu, cycliste sur-affuté avec sa monture noire-tout-carbon et Damien, 32 pays traversés au compteur, venu avec son antique engin multicolore-voilé. Heureusement, le vélo est rassembleur. 

Départ sans pression samedi matin du Airbnb clermontois. Une bonne suée pour débuter. Le Puy de Dôme se mérite, comme tout dans la vie d’ailleurs. Le reste du tracé est une succession de pentes douces et de furieuses descentes. Vaches ahuries, clochers pointus et monts arrondis pour tout horizon. « Route des volcans » ; « routes des fromages » ; ils savent drôlement bien encourager les usagers de la route par ici. Pause déjeuner ô combien stratégique à Saint-Nectaire. Truffade, gratin ou fondue ? Il est des choix plus difficiles que d'autres. « Mayu, tu devais pas acheter du fromage pour tes coloc’ ? »  ; « Il reste combien de dénivelé ? ». La générosité a ses limites que les mollets, eux, n’ignorent pas.

Dernière montée de la journée jusqu'au désertique plateau du Cézallier qui fait toujours forte impression. Austérité intimidante, immensité euphorisante. Rien. A l'horizon, comme dans nos Google Agenda pour ce samedi soir.

Traversée volcans d'Auvergne en bikepacking
trait-17.png
 
Carto_bikepackingAuvergne-02.png

Itinéraire : 
Jour 1 : Clermont - Boutaresse - 100km / +2400m de dénivelé.
Jour 2 : Boutaresse - Arvant - 80km / +900m de dénivelé.
>Tracé GPS aux petits oignons sur petites routes par ici.


Variante plus facile :

La principale difficulté, c'est la montée jusqu'au Puy de Dôme au départ de Clermont. 15km / +800m. Possibilité de prendre un TER jusqu'au Mont-Dore par exemple, pour éviter cette montée.


L'astuce bikepacking ultime : 
Bien regarder la carte des TER pour pouvoir aménager l'itinéraire selon la météo, la fatigue, les envies. Improviser, c'est surtout ça l'aventure.


Où dormir : 

Y'a ce qu'il faut niveau place pour bivouaquer. Pour plus de confort :
Gite l'ispargnide : méga coup de coeur pour Christophe et son accueil ! Gite rustique où l'on partage la cuisine commune avec d'autres aventuriers (22€/pers - ouvert d'avril à octobre). Toujours un très bon moment.
> Plus cozy : le gîte Lapier ou le gîte de Brion pour y passer tout un week-end.

 
trait-16.png
 

LE CONSEIL D’AMI :

Le Cézallier c'est certainement la meilleure découverte de notre Saison 1 avec 
une rando de dingue en plein mois de mars. On a adoré à pied. On a encore plus aimé y revenir à vélo. 

3 raisons d'aller foutre les pieds dans le Cezallier
 
trait-16.png
Traversée volcans d'Auvergne en bikepacking
90EA6C98-D9F6-4552-88FB-74254C8007A8 2.JPGTraversée volcans d'Auvergne en bikepacking
Traversée volcans d'Auvergne en bikepacking
Traversée volcans d'Auvergne en bikepacking
Traversée volcans d'Auvergne en bikepacking
Traversée volcans d'Auvergne en bikepacking
Traversée volcans d'Auvergne en bikepacking
Traversée volcans d'Auvergne en bikepacking
Traversée volcans d'Auvergne en bikepacking
Traversée volcans d'Auvergne en bikepacking