RANDO VERCORISSIMO

 

Fabio a grandi à Modane, les pieds sur la frontière italienne, les yeux sur le parc de la Vanoise. Les Alpes, il les pratique depuis petit mais n'avait jamais foulé le Vercors. Exilé à Paris, il a proposé à ses collègues de l’accompagner. « Ça motive quelqu’un une rando-bivouac le week-end pro ? ». Pas foule. Ah si, Cécile. On a donc suivi Fabio et son amie de bureau pour une rando lunaire sur le plateau désertique du Vercors.

Gare d’Austerlitz, vendredi soir. Le train de nuit a quelque chose de réjouissant. Le réveil à 5h30, lui, l'est un peu moins. Traversée de la ville de Die, la Belle endormie, mi-alpine, mi-provençale. Direction les contreforts du plateau, ces hautes falaises dentelées qu’il va falloir grimper. Sortie de la carte IGN, remplissage des 6 gourdes. L’été pèse son poids.

Première suée ombragée qui se prolonge en pierrier. Franchissement du Pas des Bachassons ; changement de paysage instantané. Place à l’immensité plane et aux camaïeux jaune et vert. Saisissant. Le Mont Aiguille est repéré sur la droite, tout droit sorti de Monument Valley. L’érosion est une artiste formidable. On s’arrête pour la nuit au Pas des Chattons et pour Fabio, le sommet n'est pas en option. Parce que « pour connaître un massif, faut faire son sommet ». Soit, gardons de quoi grimper pour demain matin. Apéro, risotto, dodo-presto, ciao.

On redémarre aux aurores pour une deuxième suée jusqu’au sommet. Dégringolade de bouquetins insolents de tous côtés. Enfin, LA vue. Dimanche matin, 9h, debout sur le rebord du monde, une mer de nuages et des vautours à nos pieds. So Vercorissimo.

Rando Grand Veymont
 
 
trait-17.png
 
Carto_Vercorissimo2-02.png

Itinéraire : 
Une traversée du plateau du Vercors de Die à Monestier-de-Clermont en 2 étapes :
- J1 : Die > Col des Bachassons > Pas des Chattons : 22km / + 1800m de dénivelé.
- J2 : Pas des Chattons > Sommet du Grand Veymont > Monestier : 16 km / +700m de dénivelé.

>> Voir le tracé GPS ici

Sentier bien indiqué, la principale difficulté est en début de parcours, avec une bonne montée (10km et +1200m) au départ de Die, pour grimper sur le plateau.

Variantes plus faciles : 
On l’admet, 2500m de dénivelé positif, c’est costaud, alors on peut aussi faire du stop jusqu’au col de Rousset depuis Die (1000m de grimpette en moins), on peut également zapper l’ascension du Grand Veymont et redescendre directement vers la gare de train (mais c’est dommage).

Accès :
En train jusqu'à Die (train de nuit depuis Paris. youpi.) et TER à Monestier-de-Clermont pour rejoindre Grenoble.

Où dormir :
Bivouaquer au Pas des Chattons ou au Pas des Bachassons, pour pouvoir faire le sommet du Grand Veymont à la fraîche, le lendemain, et voir plein d'animaux.

Attention à l’eau :
Le Vercors est réputé pour être rare en eau. Ça veut dire plus de poids dans le sac à dos, ça veut dire vérifier le débit des sources ici. Notez que la fontaine au Pas des Bachassons est une source sûre.

 
trait-16.png
Rando Grand Veymont - Fabio Gattini
Rando Grand Veymont - Fabio Gattini
Rando Grand Veymont - Fabio Gattini
Rando Grand Veymont - Fabio Gattini
Rando Grand Veymont - Fabio Gattini
Rando Grand Veymont - Fabio Gattini
 

Photographies : Fabio Gattini

Rando, MontagneAmélie DeloffreTop